Décollage

Si comme moi vous avez peur de l’avion, votre cerveau prêtera certainement une plus grande attention à l’heure du décollage.

Le rugissement des réacteurs me stresse tellement…

Quand il monte en crescendo, c’est là que je sens le moment arriver…et là, on va bientôt…

…fausse alerte. Ouf, on ne décolle pas encore.

L’avion dévie sa trajectoire, il roule comme une voiture sur une avenue étroite.

Mince, encore ce bruit déclencheur. Accompagné d’un léger tintement incitant les passagers à attacher leur ceinture. Léger ? Mes oreilles le perçoivent comme strident, perçant, tranchant…le moment fatidique va venir…

…en fait, pas maintenant. Le rugissement se détend. Encore une fausse alerte ! Je ne sais pas pour vous, mais moi, ça commence à me taper sur les nerfs.

Qu’il décolle enfin ! Je m’en fiche !

Incroyable comme je finis par désirer ce que je redoute.

L’avion a décollé ; c’est tout ce que je souhaitais.

Aujourd’hui, j’ai appuyé sur le bouton vert du téléphone pour prendre rendez-vous avec une psychologue. Enfin ! Je l’ai fait.

Publicités

2 réflexions sur “Décollage

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s